Coluche

(Source, Le Figaro)
  • “Si j’ai l’occasion, j’aimerais mieux mourir de mon vivant !”

 

  • “Les politiciens, il y en a, pour briller en société, ils mangeraient du cirage.”

 

  • “Quand vous voyez un flic dans la rue, c’est qu’y a pas de danger. S’il y avait du danger, le flic serait pas là.”

 

  • “Les femmes seront les égales des hommes le jour où elles accepteront d’être chauves et de trouver ça distingué.”

 

  • “Je voudrais rassurer les peuples qui meurent de faim dans le monde : ici, on mange pour vous.”

 

  • “Il y a deux sortes de justice : vous avez l’avocat qui connaît bien la loi, et l’avocat qui connaît bien le juge !”

 

  • “Homme politique, c’est une profession où il est plus utile d’avoir des relations que des remords.”

 

  • “Technocrates, c’est les mecs que, quand tu leur poses une question, une fois qu’ils ont fini de répondre, tu comprends plus la question que t’as posée.”

 

  • “Quand j’étais petit à la maison, le plus dur c’était la fin du mois… Surtout les trente derniers jours !”

 

  • “C’est pas compliqué, en politique, il suffit d’avoir une bonne conscience, et pour ça il faut avoir une mauvaise mémoire !”

 

  • “La chambre des députés, la moitié sont bons à rien. Les autres sont prêts à tout.”

 

  • “Dieu a dit : “Je partage en deux, les riches auront de la nourriture, les pauvres de l’appétit.””

 

  • “Je n’ai rien contre les étrangers. Le problème, c’est que d’une part, ils parlent pas français pour la plupart… Et selon le pays où on va, ils parlent pas le même étranger.”

 

  • “Gagner sa vie ne vaut pas le coup, attendu qu’on l’a déjà. Le boulot y en a pas beaucoup, faut le laisser à ceux qui aiment ça.”

 

  • “Les psychiatres, c’est très efficace. Moi, avant, je pissais au lit, j’avais honte. Je suis allé voir un psychiatre, je suis guéri. Maintenant, je pisse au lit, mais j’en suis fier.”

 

  • “Il faut cueillir les cerises avec la queue. J’avais déjà du mal avec la main !”

 

  • “Dans l’administration, on ne doit pas dormir au bureau le matin sinon on ne sait plus quoi faire l’après-midi.”

 

  • “Plus on est de fous, moins il y a de riz.”

 

  • “Un alcoolique, c’est quelqu’un que vous n’aimez pas et qui boit autant que vous.”

 

  • “L’horreur est humaine.”

 

  • “Le communisme, c’est une des seules maladies graves qu’on a pas expérimentées d’abord sur les animaux.”

 

  • “On croit que les rêves, c’est fait pour se réaliser. C’est ça, le problème des rêves : c’est que c’est fait pour être rêvé.”

 

  • “Il paraît que la crise rend les riches plus riches et les pauvres plus pauvres. Je ne vois pas en quoi c’est une crise. Depuis que je suis petit, c’est comme ça.”

 

  • “L’argent ne fait pas le bonheur des pauvres. Ce qui est la moindre des choses.”

 

  • “De tous ceux qui n’ont rien à dire, les plus agréables sont ceux qui se taisent.”

 

  • “Si vous avez besoin de quelque chose, appelez-moi. Je vous dirai comment vous en passer.”

 

  • “Le tennis et le ping-pong, c’est pareil. Sauf qu’au tennis, les joueurs sont debout sur la table.”

 

  • “La drogue a fait cent morts en France l’année dernière, l’alcool cinquante mille ! Choisis ton camp, camarade !”

 

  • “La bigamie, c’est quand on a deux femmes ; et la monotonie, c’est quand on n’en a qu’une !”

 

  • “C’est pas dur la politique comme métier ! Tu fais cinq ans de droit et tout le reste c’est de travers.”

 

  • “Il n’y a pas de femmes frigides. Il n’y a que de mauvaises langues.”

 

  • “Avec les maisons en préfabriqué, pendant le crédit tu répares ce qui s’écroule, et au bout de quinze ans les ruines sont à toi.”

 

  • “Je ne suis pas allé partout, mais je suis revenu de tout.”

 

  • “L’esprit d’équipe… C’est des mecs qui sont une équipe, ils ont un esprit ! Alors, ils partagent !”

 

  • “Dans les manifs, rien ne sert de partir à point, il faut courir.”

 

  • “Bien mal acquis ne profite qu’après.”

 

  • “Des nouvelles du sexe : on enregistre un net durcissement de la situation.”

 

  • “Les portes de l’avenir sont ouvertes à ceux qui savent les pousser.”

 

  • “Que les sportifs arrêtent le doping… On aura l’air malin devant nos téléviseurs en attendant qu’ils battent les records.”

 

  • “Un pays neutre, c’est un pays qui ne vend pas d’armes à un pays en guerre. Sauf s’il paie comptant.”

 

  • “Dieu, c’est comme le sucre dans le lait chaud. Il est partout et on ne Le voit pas… Et plus on Le cherche, moins on Le trouve.”

 

  • “Le gouvernement s’occupe de l’emploi. Le Premier ministre s’occupe personnellement de l’emploi. Surtout du sien.”

 

  • “Dieu a créé l’alcool pour que les femmes moches baisent quand même.”

 

  • “Désormais pour apprendre le français, il faudra savoir le français.”

 

  • “C’est pas vraiment de ma faute si y’en a qui ont faim, Mais ça le deviendrait si on y changeait rien.”

 

  • “L’avenir appartient à ceux qui ont le veto !”

 

  • “Un crédit à long terme, ça veut dire que moins tu peux payer, plus tu payes.”

 

  • “Ce ne sont pas ceux qui courent le plus vite qui sont les plus pressés.”

 

  • “ »Bite » c’est un gros mot, même si c’est une petite.”

 

  • “L’instabilité est nécessaire pour progresser. Si on reste sur place, on recule.”

 

  • “Y a des gens qui ont des enfants parce qu’ils n’ont pas les moyens de s’offrir un chien.”

 

  • “Acteur ? Un métier de ringard où l’on passe le plus clair de son temps à faire de l’après-vente comme si on demandait à un pilote de réparer son avion en cas d’avarie.”

 

  • “Les cardinaux, on leur met des petits ronds rouges sur la tête, c’est pour pas les paumer dans les squares !”

 

  • “On peut toujours trouver plus cons que les supporters : y’a les sportifs. Parce que les supporters, ils sont assis : les autres, ils courent !”

 

  • “La France, comme elle est, c’est pas plus mal que si c’était pire !”

 

  • “Un arabe inculpé de corruption de fonctionnaire ! Il avait donné un sucre à un chien policier !”

 

  • “Mon psychiatre, pour quinze mille francs, il m’a débarrassé de ce que j’avais : quinze mille francs.”

 

  • “Les camps de camping, c’est quelque chose ! C’est un truc qui pue, qui coûte cher, où les gens s’entassent par plaisir et que si demain ils étaient obligés d’y aller, ils gueuleraient comme jamais !”

 

  • “Je ne suis ni pour, ni contre, bien au contraire.”

 

  • “Dans la vie, y’a pas de grands, y’a pas de petits. La bonne longueur pour les jambes, c’est quand les pieds touchent par terre.”

 

  • “Les sportifs, le temps qu’ils passent à courir, ils le passent pas à se demander pourquoi ils courent. Alors, après on s’étonne qu’ils soient aussi cons à l’arrivée qu’au départ !”

 

  • “Les artichauts, c’est un vrai plat de pauvres. C’est le seul plat que quand t’as fini de manger, t’en as plus dans ton assiette que quand t’as commencé !”

 

  • “A la sécurité sociale, tout est assuré. Sauf la pendule. Ça, on ne risque pas de la voler, le personnel a les yeux constamment fixés dessus.”

 

  • “Faut faire rire toutes les 4 secondes. Si tu laisses passer 8 secondes, ça s’appelle un effet. Si tu laisses 12 secondes, ça s’appelle un bide.”

 

  • “La police, c’est un refuge pour les alcooliques qu’on n’a pas voulu à la SNCF et aux PTT.”

 

  • “Pour qu’il y ait du chomâge quelque part, il faut déjà qu’il y ait du travail. En France, il y a les deux, seulement quand il y a du travail, les travailleurs se plaignent de travailler.”

 

  • “Un militaire qui meurt dans son lit ça fait ? Un de moins !”

 

  • “La différence qu’il y a entre les oiseaux et les hommes politiques, c’est que de temps en temps les oiseaux s’arrêtent de voler !”

 

  • “Il y a quand même moins d’étrangers que de racistes en France.”

 

  • “Le cancer, au prix que ça coûte, on n’est même pas sûr de mourir guéri.”

 

  • “Le champignon le plus vénéneux, c’est celui qu’on trouve dans les voitures.”

 

  • “Tant qu’on fait rire, c’est des plaisanteries. Dès que c’est pas drôle, c’est des insultes.”

 

  • “Un bon discours politique ne doit émettre que des idées avec lesquelles tout le monde est déjà d’accord avant !”

 

  • “Dans un oeuf, y’a du blanc et du jaune. Eh bien plus on mélange, plus il n’y a que du jaune !”

 

  • “Pour critiquer les gens il faut les connaître, et pour les connaître, il faut les aimer.”

 

  • “La critique est un parasite de la société qui n’a aucune influence ! Les critiques sont de vieux imbéciles, incapables de faire un autre métier alors que la majorité des artistes sur le retour pourraient très bien devenir critiques !”

 

  • “Des fois on a plus de contacts avec un chien pauvre qu’avec un homme riche.”

 

  • “Le capitalisme, c’est l’exploitation de l’homme par l’homme ! Le syndicalisme, c’est le contraire.”

 

  • “L’intelligence chez l’homme, quoiqu’il en soit pourvu, il a toujours l’impression d’en avoir assez, vu que c’est avec ça qu’il juge !”

 

  • “Sois fainéant Tu vivras content”

 

  • “Je suis capable du meilleur et du pire. Mais, dans le pire, c’est moi le meilleur.”

 

  • “Honni soit qui manigance.”

 

  • “La raison du plumard est toujours la meilleure.”

 

  • “A la télé ils disent tous les jours : “Y a trois millions de personnes qui veulent du travail.” C’est pas vrai : de l’argent leur suffirait.”

 

  • “Quand on voit la tristesse des biknites, on comprend pourquoi c’est interdit le hackique et on se dit que le pinard ça devrait être obligatoire.”

 

  • “La mort… Si on est touché soi-même, on a intérêt à en rire ; et si on n’est pas touché, on n’a pas de raison de ne pas en rire.”

 

  • “Des idées, tout le monde en a. Souvent les mêmes. Ce qu’il faut, c’est savoir s’en servir.”

 

  • “Les gardiens de la paix, au lieu de la garder, ils feraient mieux de nous la foutre !”

 

  • “Y’a un truc qu’on est sûr quand on est ministre, c’est qu’on retournera pas à l’école, tandis qu’en prison, faut voir !”

 

  • “Dieu a dit, il y aura des hommes blancs, des hommes noirs, il y aura des hommes grands, des hommes petits. Il y aura des hommes beaux, des hommes moches et tous seront égaux, mais ça sera pas facile.”

 

  • “Si les journalistes étaient des funambules, il y aurait une forte mortalité dans la profession.”

 

  • “Ca coûte vachement cher les études ! Et pourtant, moi je faisais gaffe. J’étais un de ceux qui étudiait le moins.”

 

  • “Le mariage, la confiance n’y est pas. Il faut des témoins, comme dans les accidents.”

 

  • “Comédien, c’est un métier qui s’apprend à partir de soi-même. Ca a un nom de maladie : égocentrisme.”

 

  • “Le Conseil des sinistres, c’est le mercredi, le jour des gosses. Ils vont au sable, ils font des pâtés, c’est sympa. Le Garde des seaux est là.”

 

  • “Papomobile : immatriculée Conception. Un pape au-dessus, seize soupapes en dessous.”

 

  • “J’ai toujours pensé qu’il fallait être gros pour réussir ! En France, seuls les gros sont marrants.”

 

  • “Il y a quelque part une poésie de la bêtise.”

 

  • “Ça change la vie, d’être vedette. Énormément. Vous n’avez pas moins d’amis, mais davantage d’ennemis.”

 

  • “Le succès, ça rend modeste quand t’es pas trop con. Et grâce à lui, tu rencontres des tas de surdoués qui n’y accèdent jamais.”

 

  • “Pour faire un mauvais musicien, il faut au moins cinq ans d’études. Tandis que pour faire un mauvais comédien, il faut à peine dix minutes.”

 

  • “Quand on fait un bide, tout le monde sait pourquoi, quand on fait un succès, personne ne sait pourquoi.”

 

  • “La droite a gagné les élections. La gauche a gagné les élections. Quand est-ce que ce sera la France qui gagnera les élections ?”

 

  • “La politique c’est comme le flirt : si on veut aller plus loin, faut aller plus près.”

 

  • “Si le théâtre avait dû faire comprendre aux gens la réalité de la bêtise, Molière y serait arrivé avant nous.”

 

  • “Y a-t-il une vie après la mort ? Seulement Jésus pourrait répondre à cette question. Malheureusement il est mort.”

 

  • “Combien il y a de gens qui travaillent à la Sécurité sociale ? Un sur quatre.”

 

  • “Se pencher sur son passé, c’est risquer de tomber dans l’oubli.”

 

  • “En comptant tous les dieux, demi-dieux, quarts de dieux… il y a déjà eu 62 millions de dieux depuis les débuts de l’humanité ! Alors, les mecs qui pensent que le leur est le seul bon…”

 

  • “La misère du monde n’est pas de dimension humaine.”

 

  • “La popularité, c’est comme le parfum. Un peu, c’est agréable. Faut pas tomber dans le bocal, sinon ça devient une odeur. On la trimbale partout.”

 

  • “L’art du comique, c’est donner l’impression qu’on fait n’importe quoi quand on a travaillé dix heures sur une mimique ou une phrase.”

 

  • “L’humour a toujours été contre le pouvoir, quel que soit le régime.”

 

  • “Moi, les hommes politiques, j’appelle ça des timbres. De face, ils vous sourient, ils sont figés. Mais si jamais vous leur passez la main dans le dos, alors là, ça colle !”

 

  • “Si un mec voit passer la chance et qu’il ne l’attrape pas, c’est vraiment un imbécile.”

 

  • “Vous avez des étrangers qui viennent en France comme balayeur, et après ils restent comme Noir !”

 

  • “La vie est finie quand tu ne surprends plus personne.”

 

  • “Tous les mots en « al » font leur pluriel en « aux ». Par exemple : un anal, des anaux. Sauf dans le cas d’une jeune mariée. Parce que, pour une jeune mariée, on un dit un trousseau et deux trous sales.”

 

  • “Il n’y a que les choses sérieuses qui sont drôles. Dès qu’un mec dit quelque chose de sérieux, on peut déjà se foutre de sa gueule.”

 

  • “Certains ont l’air honnête, mais quand ils te serrent la main, tu as intérêt à recompter tes doigts.”

 

  • “Le plus dur pour les hommes politiques, c’est d’avoir la mémoire qu’il faut pour se souvenir de ce qu’il ne faut pas dire.”

 

  • “En Ecosse, un homme a été arrêté pour attentat à la pudeur… parce qu’il s’épongeait le front avec son kilt.”

 

  • “Mesdames, un conseil. Si vous cherchez un homme beau, riche et intelligent… prenez-en trois !”

 

  • “Pourquoi Dieu a inventé les catholiques ? Pour qu’il y en ait quand même qui achètent au détail…”

 

  • “Vous connaissez les trois fêtes juives les plus importantes ? Le Yom-Kippour, Roshanna et le Salon du prêt-à-porter.”

 

  • “Attention au surmenage. Et surtout quand vous ne regardez rien, pensez à retirer vos lunettes !”

 

  • “Quand on s’endort avec le cul qui gratte, on se réveille avec les doigts qui puent.”

 

  • “Moi, j’ai baisé une femme… Je lui ai filé un rancard, et je n’y suis pas allé !”

 

  • “La chanson est une industrie parce qu’une poignée d’imbéciles a réussi à être moins conne que le reste !”

 

  • “Avoir l’air con peut être utile, mais l’être vraiment serait plus facile.”

 

*( Source, Le Figaro)

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s